Articles

Les loyers revenus locatifs de votre investissement immobilier

SCI ou SARL pour les revenus locatifs ?

Est-ce une obligation d’investir son immobilier locatif
dans une SCI ou une SARL ?

Introduction :

Les revenus locatifs sont les « fruits » d’un patrimoine :

Lorsque vous investissez dans l’immobilier et que vous le louez, vous percevez des loyers, des revenus locatifs. La plupart du temps vous le faites sans créer une société, vous investissez en direct. Alors pourquoi certains investisseurs créent des sociétés pour y placer leurs investissements immobiliers ?  Cela dépend de la stratégie que vous souhaitez développer. Alors est-ce la SCI ou la SARL qui vous conviendra le plus pour vos revenus locatifs ?

La société utilisée pour l’immobilier plus connue est la SCI, la société civile immobilière :

Il y a deux types différents de revenus locatifs, les revenus fonciers (RF) et les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Beaucoup d’investisseurs font une grosse erreur en louant leurs appartements ou maisons meublés dans la SCI imposée au barème progressif des associés.

Il y a en effet une grande confusion entre la SCI pour les revenus fonciers (RF) et la SCI imposée à l’impôt des sociétés. Et la différence entre ces SCI et la SARL de famille. Je voudrai développer ce sujet et vous éclairer. Tout d’abord est-ce obligatoire de créer une société pour investir dans l’immobilier ?

Il n’est pas obligatoire d’investir tout son immobilier dans une société. D’ailleurs si vous investissez seul, que vous souhaitez le revendre, ou si c’est votre résidence principale la société n’est pas préférable. Donc comme toujours, la définition de vos besoins et objectifs est indispensable.

Créer une société type SCI ou SARL ?

Une société est une enveloppe pour encadrer la gestion des investissements. C’est une personne morale, elle porte son propre nom et a le fonctionnement d’une société : elle est composée d’au moins 2 associés, une comptabilité stricte inscrit tous les flux,  les statuts indiquent les activités développées ou modifiées lors des assemblées générales…

Revenus locatifs dans une société :

Il est intéressant de créer une société lorsqu’il y a plusieurs personnes souhaitant investir ensemble, cela facilite la gestion des interventions des uns et des autres. Le fonctionnement et les obligations de la société permettront de répartir les gains et les charges de chacun, en fonction de leur pourcentage possédé dans la société.

Revenus locatifs hors société :

Lorsque vous pensez investir et créer ainsi votre activité et percevoir un revenu, il est opportun de créer une société.

Si vous êtes seul(e) à investir dans l’immobilier sans en créer un patrimoine de grande envergure cela n’est pas une obligation.

Il est parfois même déconseillé d’investir au travers d’une société.

  1. L’imposition des revenus des sociétés :

    Les revenus locations des SCI ou de la SARL de famille sont imposés, et le régime d’imposition sera aussi une raison de choisir l’une ou l’autre régime de société.

    1. Les sociétés SCI ou SARL imposés à l’impôt sur les revenus des associés.

      La société doit avoir au moins 2 associés. Chacun possède un % des parts de la société. Le bilan comptabilise tous les flux. Les bénéfices; fruits positifs de votre investissement s’ajoutent aux revenus des associé au prorata de leurs parts.
      Exemple : La location annuelle de votre immobilier produit 15 000 €, les charges habituelles (taxe foncière + frais de gestion + assurances + travaux + les intérêts d’emprunt) sont de 8 000 € et réduisent les revenus avant de venir impacter les revenus des associés. Soit 15 000 – 8 000 = 7 000 €
      Chaque associé doit donc augmenter ses revenus du pourcentage qu’il possède dans la société. Les déficits seront également impactant selon le pourcentage. Attention il y a une différence entre les revenus imposés et la réelle trésorerie qui reste sur le compte de la société. Surtout s’il reste un emprunt. seuls les intérêts sont déductibles, soit 1 à 2% du remboursement mensuel.

    2. Les sociétés SCI et SARL imposées à l’impôts des sociétés :

      Ces types de sociétés ont une gestion indépendante des associés. Les associés sont des actionnaires qui, s’ils le décident se distribueront des dividendes, s’il y a des bénéfices. Ces revenus sont donc imposés 2 fois : 1 fois dans la société puis lorsque l’associé reçoit le fruit de son investissement dans ses revenus imposés.
      Mais l’avantage si le bénéfice n’est pas distribué, l’associé ne voit pas ses impôts augmentés.

      SCI et SARL IR ou IS

      SCI ou SARL à l’IR ou à l’IS pour investir dans l’immobilier locatif

       

  2. Les revenus locatifs des sociétés (SCI et SARL de famille) imposées auprès des associés :

    1. La SCI, Société Civile Immobilière.

      Comme elle le dit, son activité est définie dans ses statuts et elle doit être civile et donc pas commerciale.
      La location nue d’un logement  est une activité civile, les revenus obtenus sont des revenus fonciers.

    2. La SARL de famille.

      La SARL est normalement imposée aux impôts sur les sociétés. Lorsque tous les associés sont de la même famille, ils peuvent opter pour une société dite transparente à l’IR. Les associés sont alors directement imposés dans leurs revenus. Contrairement à la SCI, l’activité est commerciale, (ou agricole ou industrielle), telle que la location meublée.

    3. Quand la société est requalifiée à l’impôt sur les sociétés (IS) :

      1. Pour la SCI : Si la SCI transparente fait de la location meublée
      2. Pour la SARL : S’il y a des locations nues dans l’activité ou si un des associés n’est plus un membre de la famille. Dans le cas d’un divorce par exemple.

Les différences entre une société à l’impôt des sociétés (SCI) et une société transparente ( SCI ou SARL de famille) :

  1. La fiscalité :

    1. J’en ai parlé un peu plus haut, la SCI comme la SARL,  à l’impôt société conservent toutes les entrées et sorties comptables. Les bénéfices sont imposés depuis le 1er janvier 2020 à 15% jusqu’à 38120 € et 28% au delà pour atteindre en 2022 un taux unique de 25%. Les associés ne peuvent percevoir de revenus (les dividendes) que s’ils le décident leur de l’assemblée générale (et qu’il y a des bénéfices), ils sont alors imposés soit à 30% (à la Flat taxe) soit dans leurs revenus (après un abattement de 40%) et à la CSG CRDS. Il est donc préférable de choisir la flat taxe dès que votre taux d’imposition est supérieur à la tranche de 11%.
  2. L’avenir de votre investissement :

    Il y a de nombreux projets différents dans un investissement immobilier : créer un patrimoine, préparer des compléments de revenus, prévoir un effet levier grâce à la revente, se loger pour la retraite. En fonction de ces projets, il faut définir le jour de l’acquisition pour éviter d’être bloquer. Il est cependant difficile de prévoir l’évolution du marché et de la fiscalité qui pourront être très différentes d’aujourd’hui.
    En cas de revente d’un bien immobilier, dans une société imposée à l’IS, la plus-value sera douloureuse. Par opposition avec une société transparente la franchise d‘imposition de la plus-value (19%) est au delà de la 22ème année et au delà de la 30ème année pour les cotisations sociales (17,2%).

  3. En résumé : La SCI et la SARL seront opportunes pour :

    Quand comment pourquoi investir dans l'immobilier

    Pourquoi investir grâce à une SCI ou une SARL dans l’immobilier locatif ?

    1. La SCI à l’IR (impôts sur les revenus) :

      Elle permettra de gérer du patrimoine familial lorsqu’il y a au moins deux enfants, qui lors d’une succession gèreront ensemble ce patrimoine. Elle permet aussi de gérer un patrimoine investi à plusieurs. Cependant la responsabilité est illimitée, il est donc important que les associés s’entendent bien et aient confiance. Les biens immobiliers situés dans cette société doivent être loués nus et produisent des revenus fonciers : bail d’habitation loi 6 juillet 1989, les garages, les terrains…

    2. La SCI à l’IS (impôts sur les sociétés) :

      La création de cette société interviendra dans la stratégie d’une activité « professionnelle », la précédente est plus une enveloppe facilitant la gestion des flux. Celle-ci aura une activité de plus grande ampleur, plus grand chiffre d’affaire, besoin de se créer un salaire et éviter l’imposition en directe. Les revenus pourront être fonciers ou meublés, les statuts de la société indiquent les activités prévues dans la société.

    3. La SARL à l’IR :

      C’est la société pour la gestion d’un patrimoine familial de locations meublées. Lorsque le chiffre d’affaire  par associé est supérieure à 23 000 € et supérieure à ses revenus du foyer, on parle de loueur professionnel. Elle permet alors de protéger le gérant s’il n’a pas par ailleurs de couverture sociale (cotisations sociales). Idéal pour un chef d’entreprise qui vend son activité et réinvesti dans cette nouvelle activité patrimoniale.

Il y a bien sûr d’autres critères en fonction de vos besoins et objectifs, je reste à votre écoute pour une analyse complète.

 

colocation

Colocation sur Marseille « NOUVEAU ! »

3 Projets immobiliers sur Marseille

Marseille 2eme ville de France

2ème grande ville de France où une vie économique portuaire et urbaine est très active.

2 adresses sur Marseille pour développer votre projet de colocation :

Budget entre 347 536 € et 387 955 € clés en main

Marseille :

2ème ville économique de France accueillant chaque année 75 000 étudiants avec ses 7 écoles d’ingénieurs, 6 IUT/IUP et IUFM, 4
grandes écoles (commerce, gestion, administration et comptabilité), 6 facultés et 3 universités.

L’un dans le 10ème arrondissement est proche de la faculté de médecine et pharmacie, l’autre dans le 9ème sur le trajet du campus de Luminy.

Extrêmement bien situés autant pour les jeunes actifs que les étudiants. Ces projets répondent complètement à la demande locative actuellement.

Projet de colocation :

C’est un concept clés en main :

Une fois l’appartement sélectionné par notre partenaire, réaménagement en colocation optimisée, dans un secteur locatif attractif.

Vous effectuez une offre d’achat auprès du vendeur chez le notaire sans frais supplémentaire, service entièrement gratuit.

Vous mandatez notre partenaire pour toute la mise en oeuvre du projet (rémunérée) :

  • Sélection des artisans, suivi de chantier, architecture optimisée du logement (prix ferme et définitif)
  • Décoration et ameublement complet
  • gestion des location (optionnelle) mais conseillé car dans chaque ville plusieurs appartements seront créés et pourront répondre à toutes les demandes par mutualisation.

Projet dans le 10ème arrondissement de Marseille :

Appartement T4 de 76 m2 transformé en un T5 comprenant 4 chambres en colocation avec leurs salles d’eau individuelles.

Projet colocation sur Marseille

Projet colocation de 4 chambres dans le 10ème arrondissement de Marseille

Envisagez votre investissement qui vous rapporte 4 X loyer d’un studio et vous rapporte après règlement de toutes les charges (hors impôts) 4,97% de rendement.

Projet dans le 9ème arrondissement de Marseille :

Appartement de 88m2 réaménagé En T5 de 4 chambres avec leurs salles d’eau individuelles.

Colocation Sur MAr

Colocation sur Marseille 9ème, 4 chambres

Ce projet avant négociation du foncier propose un rendement net avant impôts de 4,68%

Les avantages de la colocation pour vous !

Rentabilité :

Sachant que la mise en location d’une T3 sur Marseille dans ce secteur : 700 à 900 € selon la qualité

Une chambre en colocation est louée au prix moyen d’un studio 450 à 470 € hors charges, votre loyer sera au complet de 1800 à 1880 € mensuel

Fiscalité :

L’imposition de ces revenus est une des plus intéressantes en revenu locatif : le bénéfice industriel est la catégorie de ce nouveau revenu, il bénéficie des amortissements (charges comptable) permettant de réduire le revenu imposable.

Sécurité :

Sur 4 chambres à louer vous ne les aurez jamais toutes disponibles en même temps, ce qui vous assure un minimum de revenu par mois, afin de rembourser votre emprunt ou percevoir des revenus complémentaires.

Je reste à votre écoute pour tout complément d’information et étude personnalisée : https://calendly.com/muriel-trenquier

Aix en Provence

Colocation 4 chambres sur Aix en Provence

Comment augmenter ses revenus locatifs ?

Colocation sur Aix en Provence

Optimisez votre investissement immobilier en colocation

Démultipliez vos revenus et réduisez les risques grâce à la colocation,
programme sur Aix en Provence.

 

Construire un patrimoine immobilier nécessite la volonté de le faire mais aussi de le faire dans les bonnes conditions:

Optimiser votre rendement :

C’est choisir la bonne fiscalité afin de réduire vos impôts. Cependant actuellement le type de location le moins imposé reste la location meublée.

Petit résumé des avantages de la location meublée :

  • Régime fiscal des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC),
    • Vous pouvez employer l’amortissement de votre bien comme charges, ce qui réduit vos revenus imposables :
      Exemple un bien d’une valeur de 100 000 € vous procurera environ 2 174 € annuel pendant 40 années (comptabilité aux éléments)
      Ainsi si ce bien vous produit 5% de revenus, soit 5000 €
      5 000 – 2174 = 2 826 € (moins la taxe foncière, les frais de gestion et votre emprunt)
      Ce qui vous réduira d’autant vos revenus imposables, donc peu d’impôts.
    • En microBIC, l’abattement avant imposition est de 50 % (à 71% dans certains cas), cet abattement remplace les amortissements, les taxes et charges déductibles.
    • Le bail est un bail de 9 mois à 12 mois
    • Vos loyers ne sont pas plafonnés par une loi, ils dépendront marché et de vos prestations.

Colocation sur Aix en Provence :

Alors je vous propose un appartement sur Aix en Provence, surface 73 m2 au 3ème étage :

Optimisez votre investissement immobilier

Depuis un T3, rénovation complète pour optimiser votre investissement immobilier

Réaménagement de 4 chambres en colocation et un loyer par chambre de 490 € soit un loyer mensuel de 1 960 €

Pour un investissement : immobilier + réaménagement total et gestion produisant un rendement net avant impôts de 4,90 %

Comment augmenter vos revenus locatifs

Optimiser votre investissement immobilier

Le quartier du bien :

Quartier résidentiel au nord d’Aix en Provence, à 15 mn du centre ville. Transport en commun Ligne de Bus 10 et 23.

Rapidement sur les axes autoroutiers, c’est un emplacement aussi bien patrimonial que locatif, offrant une agréable qualité de vie aux futurs colocataires.

Les avantages :

  • Lorsque vous percevez 4 loyers pour un seul bien, si toutefois vous n’aviez pas complètement loué vos 4 chambres, vous avez tout de même une rentrée d’argent : soit 490 € soit 980 € soit 1 470 € soit 1 960 €
  • Vous pouvez augmenter vos revenus si vous proposez des prestations de services haut de gamme.
  • A la revente vous aurez un bien locatif très rentable ou un appartement luxueux, une salle de bain par chambre. Imaginez vos ados avec leur suite.
  • Situation géographique idéale, centre-ville, proche zone étudiantes ou active. seuls les biens assurant un remplissage de plus de 80% sont retenus.

Demandez votre étude personnalisée : https://calendly.com/muriel-trenquier

Colocation comment pouquoi

inscrivez-vous à une série de mails pour étudier votre projet correctement.

Aix en Provence La Rotonde

Nue-Propriété sur Aix en Provence « Excellence Méjanes »

Investir sur Aix en Provence et en Nue-Propriété : Pourquoi ?

La Rotonde

Investir au centre d’Aix en Provence

Aix en Provence est une ville très active, dont la population étudiante est importante les 15 – 29 ans représentant 26% de la population, 60% de la population est en activité. L’académie Aix-Marseille permet l’enseignement dans les domaines de la sciences biotechnologiques, médicales et scientifiques.

Cette ville connut pour ses fontaines existe depuis 122 av JC sous le nom d’Aquae Sextia elle est la capital du comté de Provence, ville thermale depuis l’antiquité elle est un pôle touristique incontournable dans la région PACA.

Pourquoi investir en Provence ?

L’emplacement est la priorité de tout investissement immobilier, ainsi aujourd’hui vous investissez avec un projet, un objectif, qui peut évoluer d’ici la date de manifestation de votre objectif (retraite, revente, habitation, location…). Il faut donc que votre acquisition d’aujourd’hui soit au bon endroit et au bon prix.

Actuellement la moyenne au mètre carré sur Aix en Provence est d’environ 4500€/m2 dans un appartement et 5000 €/m2 pour une maison (transaction dans l’ancien) soit une augmentation de plus de 15% en 10 ans.

Les promoteurs proposent des programmes neufs à environ 6 000 € /m2

Les universités, le cadre agréable, le tourisme en font une ville attractive et vivante, ayant besoin d’une multitude de bien immobilier. Logement en résidences principales ou locatives votre investissement sera toujours loué.

Pourquoi en Nue-Propriété ?

Qu’est-ce que la Nue-Propriété ?

Vous avez l’habitude d’acquérir un bien immobilier pour le louer. En retirer des revenus et rembourser votre emprunt. Dans l’acquisition d’une Nue-Propriété vous ne percevrez aucun loyer pendant une période donnée. Vous serez bien propriétaire d’un logement sur Aix en Provence, mais n’en disposerez pas tout de suite.

En compensation, vous gagnerez :

  • Environ 35 à 40 % sur le prix d’acquisition
  • Les impôts fonciers et la CSG-CRDS que vous auriez payé sur ces revenus locatifs
  • Le montant de la taxe foncière pendant environ 15 ans
  • Les frais de gestion, d’entretien pendant ce même laps de temps

Pourquoi en Nue-Propriété plutôt que classiquement ?

Investir de façon classique dans l’immobilier, c’est investir dans un appartement, le louer en revenu foncier pour rembourser son emprunt. Malheureusement pendant de nombreuses années vous n’aurez pas vraiment de revenus, et le peu perçu créera des impôts (TMI + CSG-CRDS), et vous n’aurez pas de trésorerie car le remboursement de l’emprunt plus les différentes charges l’auront entièrement employée. Bien sûr c’est toujours un bon moyen d’investir pour créer un patrimoine immobilier (mais depuis 20 ans les stratégies ont beaucoup évolué).

La Nue-Propriété est l’une de ces stratégies, si vous n’avez pas besoin de revenus complémentaires aujourd’hui, que vous êtes déjà beaucoup ou suffisamment imposé et qu’éventuellement vous souhaitez transmettre votre patrimoine alors c’est la stratégie que vous devez envisager.

La réduction de 35 à 40 % sur votre bien immobilier représente le loyer que vous auriez perçu pendant 15 années et sur lequel vous auriez été imposé.

Les charges et les soucis attachés à la location de votre bien ne seront pas vos soucis pendant toute cette période (appelée Usufruit).

A la fin de l’usufruit, vous devenez plein propriétaire de ce bien immobilier et pourrez alors percevoir les revenus locatifs, l’occuper ou le revendre.

En le revendant votre plus-value immobilière sera calculée entre la valeur d’acquisition (valeur du bien et non valeur de la nue-Propriété) et la valeur de revente. Vous gagnerez ainsi 35 à 40% de plus-value.

Sélection de la résidence Excellence Méjanes :

Aix en Provence La Rotonde

Nue-Propriété sur Aix en Provence

Résidence située à 1 km de la rotonde, en plein centre ville, la résidence Excellence Méjanes offrira des appartements de standing du T2 au T4, avec quelques T2 Duplex d’exception en terrasse.

21 appartements  sur le bâtiment B vous sont proposés en Nue-Propriété à partir de 165 000 € environ 45 m2 (T2) balcon et parking sous-sol compris

  • 3 T2 à partir de 165 000 €
  • 10 T3 à partir de 222 000 €
  • 2 T4 à partir 291 000
  • 3 T3 Duplex à partir de 252 000
  • 2 T4 Duplex à partir de 318 000

 

 

Votre choix selon vos projets et objectifs :

  • Résidence principale à la retraite
  • Investissement locatif meublé
  • Effet levier et revente dans 15 à 20 ans
au centre d'Aix en Provence

Votre appartement à partir de 165 000 € parking compris

Nous restons à votre disposition pour toute étude personnalisée et complément d’information.

https://pel.learnybox.com/quel-investisseur-etes-vous-1/

Comment investir dans l'immobilier

Comment ne pas payer d’impôt sur les revenus locatifs ?

Vous venez de calculer vos impôts et vous vous rendez compte que l’année prochaine (dès le 1er septembre 2020) vous allez payer des impôts, sur ce beau projet que vous avez mis en place pour préparer votre retraite : votre investissement immobilier locatif.

Aie ! ça fait mal, je sais, et en plus 2 fois :

L'investissement immobilier

Les revenus fonciers ou locatifs seront vos revenus de demain, comment faire pour en garder le plus possible ?

Pour réduire vos impôts il faut comprendre pourquoi vous en payez, ainsi vous trouverez l’effet levier ! en utilisant vos impôts pour augmentez vos revenus.

  • Selon votre tranche d’imposition (TMI) au barème progressif (0%, 11%, 30% 41% 45%)
  • + la CSG-CRDS ou prélèvements sociaux qui sont à 17,2%

Donc imposable ou pas, vous payerez quelque chose sur ces revenus complémentaires. Pourquoi ?

Tout d’abord, parce que tout est taxé en France, donc pourquoi être étonné ?

On vous dit de préparer votre retraite et lorsque vous vous y employez, on vous PUNI !

La phrase qui énerve : Si tu paies des impôts c’est que tu gagnes bien ta vie !

Seulement il y a plusieurs étapes avant d’en arriver à bien vivre de ses investissements, surtout si vous avez eu recours à un emprunt immobilier.

Alors afin de vous aiguiller un peu voici quelques pistes, les effets seront pour l’année prochaine car les impacts fiscaux se font l’année de la perception des revenus et de la stratégie adoptée (si le fait générateur est cette même année). Et l’imposition l’année d’après, mais une personne avertie en vaut 2, dit-on !

Comment ne payer d’impôts sur vos revenus locatifs ?

  1. Il y a 2 manières de déclarer ses revenus locatifs:

Soit au régime forfaitaire, ou micro-foncier. L’abattement forfaitaire n’est que de 30% mais parfois il peut être supérieur à vos charges déductibles, surtout si vous n’avez plus d’emprunt immobilier (intérêts d’emprunt déductibles)(comme lors d’une succession) ni de travaux à déduire.

Soit au régime au réel d’imposition c’est lorsque vous impactez toutes les charges déductibles et les factures des travaux sur vos revenus afin d’en réduire le montant imposable, vous créez alors du déficit foncier.

Donc choisir l’un ou l’autre est un calcul à faire que nous pouvons vous aider à effectuer en nous contactant sur

https://pel.learnybox.com/demande-de-conseils/

  1. Ensuite il y a plusieurs façons de créer des réductions d’impôt:

  • En effectuant des travaux déductibles
  • En louant différemment
  • En investissant dans des lois de défiscalisation immobilières, oui mais laquelle ?
  • En plaçant pour l’avenir et non pour obtenir des revenus locatifs immédiats.
votre projet, notre priorité

Muriel Trenquier vous accompagne

  1. Les travaux déductibles:

Ce sont toutes les dépenses des travaux d’entretien, de rénovation, de maintien en état de bon fonctionnement réalisés sur votre logement et sur factures. Lorsque vous effectuez ce type de travaux sur votre logement, la facture réduira les revenus de l’année de location et d’autres biens en revenus fonciers que vous auriez par ailleurs. Puis si le montant de la facture est supérieur à vos revenus annuel, l’excédent jusqu’à un montant de 10 700 € pourra venir réduire vos revenus globaux, l’année de facturation. Et s’il y a encore un excédent cette charge sera reportée pendant les 10 années suivantes sur les revenus fonciers futurs.

Si vous souhaitez plus d’information retrouvez-nous sur : https://pel.learnybox.com/demande-de-conseils/

  1. En Louant différemment:

Dans certaines conditions vous pourrez louer votre bien immobilier en meublé, location en meublé non professionnel (LMNP), vous ne dépendez donc plus des revenus fonciers mais de la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Le gros avantage de ce type de location est que vous payerez très souvent moins, voire beaucoup moins d’impôt qu’en revenus fonciers tout en augmentant le montant des loyers. Pourquoi ?

  • Soit parce que vous employez les amortissements :

    • qui sont une charge comptable (article 39b du code général des impôts CGI) et non un investissement (comme les travaux en foncier) que vous devez financer pour réduire vos revenus. L’amortissement représente la vétusté, l’érosion du bien dans le temps donc sa perte de « valeur » comptable. Ex :
      • Un Immobilier qui vaut 100 000 € prix d’acquisition auquel on ôte la valeur du terrain (qui n’est pas amortissable), soit une moyenne de 15% (sauf exception sur certaines grandes villes). Prix de l’immobilier amortissable 85 000 € qui se réduira à néant sur une période de 40 ans, représente donc une érosion annuelle de 85 000 / 40 = 2 125 €
      • Si votre loyer est de 500 € mensuel : 500 * 12 = 6 000 €
      • 6 000 – 2125 = 3 875 € imposables
      • Les meubles également s’amortissent et avec les intérêts d’emprunt et les charges taxe foncière, frais de gestion, le montant imposable va encore réduire.
  • Soit comme en foncier, vous avez le régime forfaitaire:

    • le micro BIC qui a un abattement de 50 % (lorsque vous n’avez plus d’emprunt ni de travaux et que vous ne louez pas toute l’année, cela peut-être plus rentable), il existe un autre régime dans le meublé qui permet un abattement forfaitaire de 71% (location saisonnière classée)
LMNP

La Location Meublée permet de louer plus cher et sa fiscalité est plus avantageuse que la location en revenus fonciers.

Pour une étude approfondie : https://pel.learnybox.com/demande-de-conseils/

 

  1. En investissant dans une loi de défiscalisation immobilière :

C’est un vrai casse-tête : il y a plusieurs lois (Malraux, Monument Historique, Censi-Bouvard) et ce n’est pas évident de sortir du parfum du jour, en ce moment c’est la loi Pinel, soumise au plafonnement des niches fiscales. J’ai juste un avertissement à faire, ne faites pas confiance à un promoteur (vente en bulle), il ne connait pas forcément bien la loi (tout comme le banquier d’ailleurs), et il veut vendre son programme, donc il n’aura pas le recul du conseiller qui analysera votre projet, vos objectifs et surtout les intérêts immédiats et futurs sur votre fiscalité. Je reste à votre écoute pour faire une vraie analyse : https://pel.learnybox.com/quel-investisseur-etes-vous-1/

 

  1. En plaçant pour l’avenir et non pour obtenir des revenus immédiats :

Avez-vous réellement besoin de revenus complémentaires aujourd’hui ?

Souhaitez-vous créer des impôts supplémentaires ?

Si je vous dis que les revenus locatifs vont vous coûter plus chers que l’avantage de la loi de défiscalisation par les impôts qu’ils vont créer. Globalement le taux de rendement interne (TRI) ou retour sur investissement sera réduit. Souhaiteriez-vous découvrir cette façon d’investir ?

Attention je ne suis pas contre la loi Pinel, c’est une des façons d’investir dans l’immobilier avec un effet levier grâce à la réduction sur vos impôts. Mais elle n’est pas l’unique et parfois pas la mieux adaptée. Comparez, interrogez, analysez !

De toutes les façons, investir dans l’immobilier défiscalisant est la seule façon de détourner de l’impôt vers votre propre création de patrimoine, ce serait bête de ne pas en profiter !

https://pel.learnybox.com/alternative-a-la-loi-pinel/

Résumons :

Vous pouvez investir dans l’immobilier en louant en nu (revenus fonciers) ou en meublé (BIC), déclarer vos revenus au forfait ou au réel.

Mais pour cela vous devez vous poser les bonnes questions avant d’agir, faire un audit patrimonial et vous projeter avec votre investissement dans 10 ans, 15 ans ou plus.

Ne pas figer votre investissement dans une seule façon de louer, pour cela prévoir toutes les opportunités que l’emplacement choisi proposera : résidence principale du locataire, location saisonnière ou étudiante, chambre médicalisée ou maison domotisée…. Tout est possible, tout est une bonne idée ou une mauvaise opération, si vous n’avez pas effectué ces étapes de réflexion : notre équipe reste à votre écoute.

Bien cordialement

Muriel Trenquier votre optimisatrice de projet immobilier

https://pel.learnybox.com/coaching-et-analyse-patrimoniale/