Nue-Propriété, l'immobilier sans contrainte

Nue-Propriété l’immobilier sans les contraintes locatives

Investir dans l’immobilier à plusieurs

est-ce synonyme de problèmes ?

La Nue-Propriété, Investir dans l'immobilier sans contrainte

Annuler les contraintes d’une location immobilière : investir en Nue-Propriété

La Nue-propriété, l’immobilier sans contrainte, quelles sont les inconvénients qui peuvent faire peurs aux investisseurs.

En effet la majorité des personnes qui n’ont pas investi dans l’immobilier, ont eu peur des mauvaises expériences des autres. En fait ceux qui n’ont pas investi imaginent qu’il n’y a pas de bonnes opérations immobilières : le locataire qui ne paie pas, le locataire absent, les dégradations. Toutes ces contraintes attachées à la gestion locative seront annulées dans un investissement en Nue-Propriété. Alors investir dans l’immobilier à plusieurs évitera certains problèmes et rassure les investisseurs.

La Location classique VS la Nue-propriété et les contraintes :

C’est lorsqu’un appartement ou une maison sont acquis pour être mis en location en bail d’habitation nu. Ce logement servira de résidence principal à un locataire qui devra régler un loyer tous les mois. La mise en location est souvent gérée par l’intermédiaire d’une agence qui s’assurera que le locataire est une personne fiable et pour vous assurer du versement des loyers en cas d’impondérables de la part du locataire par une assurance loyer impayé (GLI : garantie loyers impayés).

Les risques :

  • Pourquoi en Nue-propriété la contrainte de la localisation est annulée :

Pour louer un bien de façon permanente il faut que la demande locative soit forte. En investissant dans une ville vous avez plus d’option de location. Mais le foncier y sera plus élevé, et pour un prix modéré vous aurez un logement plus petit qui ne répondra pas forcément à la demande. Inversement si vous investissez dans un bien plus éloignez du centre ville pour réduire votre budget, la demande locative ne sera pas forcément présente. d’où l’obligation de vous poser les bonnes questions avant d’investir : faites une analyse de votre projet avec un professionnel

La Nue-Propriété l’immobilier sans contrainte : l’usufruitier, l’autre acquéreur a besoin de répondre à une demande locative.

  • Contrainte des soucis de gestion locative réduite en Nue-propriété :

Lorsque vous faites appel à un intermédiaire pour gérer vos biens, il faut bien le sélectionner et toujours vérifier. C’est un professionnel mais comme partout il peut y en avoir des mauvais. Déléguer mais toujours vérifier !
Si vous gérez vos biens tout seul, cela ne s’invente pas, il y a des contrôles à faire avant d’autoriser une personne dans votre investissement qui vous coute tous les mois une somme importante. Afin de connaitre les bases d’une bonne gestion je reste à votre écoute.

La Nue-Propriété l’immobilier sans contrainte = réduite puisque la location appartient à l’usufruitier, donc sans gestion locative pas de soucis.

  • La contrainte du prix réduite en Nue-propriété  :

Acquérir des biens immobiliers neufs possédant toutes les dernières normes énergétiques et parfois vous permettant de bénéficier d’une défiscalisation coute cher. Entre le prix dans l’ancien et le neuf cela peut passer du simple au double. La rentabilité de votre investissement est alors réduite et votre participation personnelle sera plus grande. De plus si vous revendez votre bien trop tôt, vous ne pourrez peut-être pas retrouver votre investissement, voire le revendre à un prix inférieur (en moins value).

La Nue-Propriété l’immobilier sans contrainte : 40% de moins immédiatement c’est plus que la plupart de l’immobilier défiscalisant.

La Nue-propriété, réduire les contraintes grâce à l'usufruit

historique du démembrement : Nue-Propriété + Usufruit = Pleine Propriété

Comment réduire ces contraintes en investissant dans l’immobilier en Nue-propriété :

1. Vous êtes deux à investir dans le même logement :

Dans une acquisition démembrée, il y a deux « propriétaires »  sur le même bien. L’usufruitier qui possède temporairement le bien (durée ou viager) pourra récolter les fruits jusqu’au terme de ce droit. dans de nombreux programmes c’est un usufruitier (bailleur social) qui a besoin de loger une population bénéficiant de tarif HLM. Ces bailleurs investissent pour un montant réduit, égal au temps de location afin de répondre à une demande locative locale = situation géographique idéale car la demande est importante (assurant un rendement futur).

Le Nu-Propriétaire, peut-être vous, est le propriétaire futur et définitif du bien. Vous pouvez être rassurer sur la localisation de votre investissement, car une vraie demande existe. Si votre objectif est le rendement ou le complément de revenus futurs, c’est la localisation idéale.

2. Pas de locataire, pas de gestion locative ni d’impôts :

Pendant la période d’usufruit, le Nu-Propriétaire, peut-être vous, n’a aucun revenu locatif, c’est l’usufruitier qui a ce droit. La gestion du locataire ne lui incombe pas. L’usufruitier gèrera, entretiendra le logement jusqu’à la fin de l’usufruit. Ainsi pendant la période d’usufruit, le Nu-Propriétaire ne sera pas imposable sur des revenus qu’il ne perçoit pas. Il n’engagera pas d’agence pour gérer son bien ni d’entretiendra son bien pendant une moyenne de 15 ans. L’usufruitier aura signé une convention et devra transmettre le bien au Nu-Propriétaire tel qu’il a reçu il y a 15 ans. Le Nu-Propriétaire recevra un logement bien situé pour la location, entretenu bien mieux qu’après 15 ans de location classique.

3. La valeur de la Nue-Propriété c’est en moyenne 40% de moins que sa valeur vénale (de vente) :

La valeur de l’usufruit représente la valeur locative en valeur économique pendant toute la durée de cet usufruit.

Cette somme sera ôtée de la valeur acquise par le Nu-Propriétaire. Pendant que d’autres investiront dans le neuf au prix fort, le Nu-Propriétaire investira avec une réduction d’environ 40%, ainsi même si le prix de revente s’en verra inférieur, il ne perdra pas sur son placement. Même s’il revend pendant la période de l’usufruit sa valeur augmentera chaque année en rapport avec le temps d’usufruit restant (réduisant jusqu’à 0 à terme).

La revente qui interviendra à la fin de l’usufruit lorsque le Nu-Propriétaire devient plein propriétaire de son bien. La réunion de l’usufruit (égal à zéro) et la Nue-Propriété alors égale à la valeur d’acquisition il y a 15 ans. Ainsi la plus-value aura comme base d’acquisition la valeur pleine d’il y a 15 ans.

Exemple : Valeur de vente à l’origine 100 000 €, Valeur de la Nue-Propriété = 60 000 € ; valeur de l’usufruit = 40 000 €

A la fin de l’usufruit la valeur du bien au bout de 15 ans est de 120 000 €

Le Nu-Propriétaire au terme de l’usufruit est considéré avoir acquis l’immobilier au prix de 100 000 €.

Sa plus-value sera calculée sur les 20 000 € supplémentaires avec un abattement de 15 années.

Nous restons à votre écoute pour vous renseigner sur les programmes en cours de commercialisation : https://calendly.com/muriel-trenquier

Programmes en cours de commercialisation